Article | 10 Sep, 2021

Loi montagne : L’information circule-t-elle ?

Dès le 1er novembre prochain, les véhicules circulant en zone de montagne devront disposer d’équipements adaptés aux conditions hivernales.

Les automobilistes ont-ils eu connaissance de cette loi, savent-ils quelles zones sont concernées, comment elles sont signalées et quels équipements sont obligatoires ?

Ont-ils bien compris que cette loi concerne non seulement les résidents, mais aussi ceux qui se rendent sur ces zones ou même qui les traversent très ponctuellement ?

Tout autant de questions que le Syndicat des Professionnels du Pneu a cherché à résoudre au travers d’une étude approfondie réalisée en partenariat avec le GiPA auprès de 2500 automobilistes.

Le Syndicat du Pneu a signé avec la FFVE la charte sur la sécurité des voitures anciennes. La FFVE était représentée par Jean-Pierre Condemine en charge du Programme Sécurité. Le Syndicat du Pneu apporte sa contribution sur les questions techniques liées au pneumatique.

Le Syndicat du Pneu a d’ores et déjà contribué à élaborer un module du programme d’e-learning qui invite les conducteurs à évaluer leurs connaissances en matière d’entretien et de conduite des véhicules anciens.

Il est notamment utile de rappeler que la réglementation concernant les pneumatiques est la même pour les voitures anciennes que pour les voitures récentes.

Il faut se faire une raison, le pneu vieillit mal. Avec le temps, la gomme perd de ses capacités élastiques et les performances d’adhérence se dégradent. Les manufacturiers s’accordent sur la nécessité de remplacer les pneus de plus de 10 ans, même s’ils ont peu roulé. Pour circuler dans des conditions de sécurité optimale et pour préserver le patrimoine que constitue chaque voiture ancienne, il est nécessaire de contrôler le DOT de ses pneus, c’est à dire la date de fabrication située sur le flanc du pneu.

  • Autres articles