Article | 2 Juil, 2020

Ventes de pneumatiques, reprise encourageante sur mai

En mai, les centres ont pu bénéficier de 16 journées d’activité hors confinement sur 24, soit les 2/3. La baisse de volume de -19,4% enregistrée sur les pneus Tourisme, Camionnette et 4×4 vient confirmer le retour à un niveau d’activité quasi normal durant la phase post-confinement.

Le marché TC4 (Tourisme, Camionnette, 4X4)

Avril et mai sont en général des mois où l’activité se situe dans la moyenne de l’année. Les pics d’activité sont traditionnellement enregistrés en juillet et sur les 2 mois de fin d’année, à l’inverse des mois de mars et septembre où les ventes fléchissent. La baisse de volume de -19,4% enregistrée sur  un mois scindé en une période confinée et une période déconfinée laisse à penser que durant la dernière partie du mois vécue hors confinement, la tendance se situe aux alentours de +10%.

Tous les segments sont impactés de manière comparable : Tourisme -19,7%, 4×4 ou SUV -20,7% et camionnette -16%.

Le marché poids lourds

Sur le marché des pneus poids lourds, nous enregistrons un quasi retour à la normale sur les pneus neufs (-0,5%). Pour le rechapé, la tendance est clairement négative. Elle s’établit à -17,2%. Le pneu rechapé ne bénéficie visiblement pas encore des difficultés d’approvisionnement qui devraient impacter les importations de pneus low cost en provenance de Chine.

Les canaux de distribution

Les centres autos et réparateurs rapides ont davantage souffert durant le mois d’avril confiné, enregistrant une baisse des volumes TC4 de -87,8% contre -74,7% pour les réseaux de pneumaticiens.
En mai, les 2 canaux de distribution enregistrent des performances comparables -19,4% pour les Centres autos et -20,4% pour les spécialistes. 

Le Syndicat du Pneu a signé avec la FFVE la charte sur la sécurité des voitures anciennes. La FFVE était représentée par Jean-Pierre Condemine en charge du Programme Sécurité. Le Syndicat du Pneu apporte sa contribution sur les questions techniques liées au pneumatique.

Le Syndicat du Pneu a d’ores et déjà contribué à élaborer un module du programme d’e-learning qui invite les conducteurs à évaluer leurs connaissances en matière d’entretien et de conduite des véhicules anciens.

Il est notamment utile de rappeler que la réglementation concernant les pneumatiques est la même pour les voitures anciennes que pour les voitures récentes.

Il faut se faire une raison, le pneu vieillit mal. Avec le temps, la gomme perd de ses capacités élastiques et les performances d’adhérence se dégradent. Les manufacturiers s’accordent sur la nécessité de remplacer les pneus de plus de 10 ans, même s’ils ont peu roulé. Pour circuler dans des conditions de sécurité optimale et pour préserver le patrimoine que constitue chaque voiture ancienne, il est nécessaire de contrôler le DOT de ses pneus, c’est à dire la date de fabrication située sur le flanc du pneu.

  • Autres articles